Zoom : le plan de prévention des risques lors d’un chantier de rénovation énergétique

Zoom le plan de prévention des risques lors d’un chantier de rénovation énergétique

Le plan de prévention des risques est une étape importante à réaliser avant le début des travaux. Il permet de définir les risques liés à des travaux lorsqu’une entreprise externe (EE) intervient chez une autre entreprise dite utilisatrice (EU). Pour ce faire, en amont des travaux, une visite commune est effectuée par les deux parties pour déterminer les modalités et risques des travaux.

Le plan de prévention est rendu obligatoire dès lors que les travaux effectués par l’EE font au moins 400h sur une période égale à 12 mois. Et ce, même si les travaux s’effectuent de manière discontinue.  Il est rendu également obligatoire dans le cas de travaux dangereux inscrits dans les arrêtés du 19 mars 1993 et 10 mai 1994 pour le secteur agricole.

Quel est le contenu d’un plan de prévention des risques ?

Le site des services publics met en ligne un modèle de plan de prévention sur lesquelles les EE et EU peuvent s’appuyer. Dans ce dernier, il est nécessaire que les deux parties soient inscrites pour s’accorder sur les éventuels risques qui pourraient interférer l’activité de chacune.

Puis ensemble, les parties vont définir Ies risques liés aux installations et aux activités des deux entreprises. Par exemple, concernant le calorifugeage, nous nous devons de protéger nos artisans. Pour cela, nous sommes attentifs aux traces d’amiante que l’on peut retrouver dans les bâtiments anciens. L’amiante étant nocif pour l’homme, il doit figurer sur le plan de prévention. Ainsi, avant l’intervention sur l’isolation des réseaux ECS et de chauffage, nous pourrons réfléchir à des solutions pour protéger nos salariés. Ou bien définir si la zone est trop dangereuse pour l’homme.

Ensuite, il est nécessaire de définir les plages horaires de l’intervention pour l’activité de l’EE chez l’EU. Cela concerne principalement les employés travaillant dans des zones isolées de l’EU. Ainsi, l’EE peut intervenir rapidement si un accident survient.

S’en suit la définition de tous les matériels mis à disposition des salariés de l’EE nécessaires à son intervention. Dans le cas du calorifugeage, les salariés ont généralement besoin d’un petit échafaudage pour atteindre des zones en hauteur. L’EU doit également transmettre à l’EE toutes les consignes de sécurité de son établissement.

GSEH définit un plan de prévention systématiquement pour chacun de ses travaux d’isolation pour assurer la sécurité de ses artisans et du chantier. C’est également durant la définition du plan de prévention, que nous fixons les futures réunions de chantier. Ceci permettra de suivre le bon déroulement du chantier, de bout en bout.

Vous avez des projets de rénovation énergétique avec l’isolation de vos combles. Des réseaux hydrauliques ECS et des points singuliers ? Des planchers bas ? N’hésitez pas à nous contacter au 04 51 08 59 85 ou à nous adresser une demande de devis.

wpChatIcon
Retour en haut